Comment différencier une fausse couche très précoce d’une règle tardive ?

grossesse

Il peut arriver que vous remarquiez des saignements quelques jours après la date prévue pour l’arrivée de vos règles. Bien que vous soyez consciente que la durée du cycle menstruel peut varier, le doute s’installe. Vous vous demandez s’il s’agit de vos règles qui arrivent tardivement ou d’une fausse couche très précoce. Comment faire la différence entre ses deux phénomènes ? Quels sont les signes et les causes d’une fausse couche précoce ?

Qu’est-ce qu’une fausse couche très précoce ?

La fausse couche est un évènement qui arrive fréquemment chez de nombreuses femmes en âge de procréer. Elle correspond à l’arrêt naturel d’une grossesse avant que celle-ci n’arrive à son terme. La fausse couche est dite très précoce lorsque l’interruption de la grossesse survient avant la 5e semaine d’aménorrhée. Ce qui signifie que le développement embryonnaire s’arrête quelque temps après que l’œuf s’est implanté dans l’utérus. Également appelée grossesse biochimique, la fausse couche très précoce passe souvent inaperçue.

En réalité, les saignements qui en résultent sont la plupart du temps confondus avec un retard des règles par les femmes. De plus, puisque le développement embryonnaire s’est arrêté un peu trop tôt, aucun symptôme de grossesse ne sera constaté. La femme enceinte n’a donc pas le temps de ressentir les premiers signes d’une grossesse comme les nausées ou la fatigue. On estime que la grossesse biochimique survient dans à peu près 13 à 22 % des cycles chez les couples fertiles qui ont un désir de conception. La grossesse ne sera pas non plus visible à l’échographie, puisque l’embryon serait beaucoup trop petit pour être visualisé.

Par contre, un test de grossesse (sanguin ou urinaire) réalisé sera positif en raison de la présence de l’hormone bêta-HCG dans le sang. Dans le cas d’une grossesse biochimique, le taux d’hormone HCG présent est très faible (10 à 20 Ul/l environ) et ne progresse pas. Il chute complètement lorsque l’embryon arrête son développement. Ce qui conduit à un résultat négatif lorsqu’un test de grossesse est effectué quelques jours plus tard.

Quelles sont les causes d’une fausse couche précoce ?

Les causes de la survenue d’une fausse couche très précoce ne sont pas encore très claires. Les restes embryonnaires étant éliminés avec les menstrues, ils ne peuvent pas être analysés. Aucune cause exacte de ce phénomène n’est donc connue pour le moment. Néanmoins, on considère que les raisons de la survenue d’une grossesse biochimique sont les mêmes que celles pour lesquelles une fausse couche plus avancée (après 20 semaines d’aménorrhée) se produit. Par conséquent, les anormalités chromosomiques sont la première cause pointée du doigt lors d’une fausse couche précoce.

Ces anomalies peuvent survenir lors de la division du zygote issu de la combinaison des chromosomes de l’ovule et du spermatozoïde. L’âge est également un facteur qui pourrait provoquer une fausse couche très précoce. Au fur et à mesure que l’âge avance, le risque d’interruption spontanée des grossesses augmente. Les anomalies utérines peuvent aussi être à l’origine d’une fausse couche précoce. En effet, même si l’embryon réussit à s’implanter, une malformation de l’utérus ou la présence de fibromes, endométriose ou kyste peut entraver son développement.

En outre, un mode de vie malsain (consommation abusive d’alcool, stress, tabagisme) peut avoir une incidence sur le déroulement normal de la grossesse et entraîner une fausse couche précoce. Les problèmes hormonaux, les troubles de coagulation du sang, certaines infections ou un souci d’irrigation de l’utérus peuvent aussi constituer des facteurs de risque de l’arrêt du développement de l’embryon.

grossesse enceinte
Fausse couche très précoce ou règles tardives ?

Comment distinguer une fausse couche précoce des règles tardives ?

Lorsque la fausse couche est très précoce, aucun signe particulier ne permet de la distinguer des règles tardives. La perte de sang qui résulte d’une grossesse biochimique est similaire à celle que l’on remarque lors des menstruations. Les saignements ne sont pas plus abondants que ceux de vos règles. Chez certaines femmes, les saignements d’une fausse couche précoce peuvent durer une demi-journée de plus que les menstruations habituelles. Si la fausse couche intervient dans un délai supérieur à 2 semaines de la date théorique de vos règles, le saignement peut être un peu plus abondant que ceux de vos règles habituelles.

Les symptômes d’une fausse couche se précisent après 8 semaines d’aménorrhée. Le sang qui s’écoule a d’abord une couleur rouge clair, puis il devient plus foncé. Vous pouvez remarquer l’expulsion de quelques caillots de sang ou de tissus brunâtres. Ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit des menstruations. La perte de sang peut s’accompagner de vives douleurs au niveau du bas-ventre ou de crampes abdominales plus fortes que celles ressenties lors des règles. Vous pouvez également ressentir des douleurs dans le bas du dos ou des tensions au niveau des seins.

Que faire en cas de doute ?

Si vous remarquez des saignements moins de deux semaines après la date prévue pour l’arrivée de vos règles et que vous avez un petit doute, faites un test de grossesse urinaire ou sanguin. Un test de grossesse sanguin vous donnera plus de précision sur votre état, car non seulement il détecte l’hormone bêta-HCG, mais il permet aussi de connaître sa quantité dans le sang. Si le résultat du test est positif, une répétition des dosages quantitatifs de l’HCG effectuée toutes les 48 heures vous permettra de confirmer l’évolution ou non de la grossesse. Si le taux de l’hormone diminue toutes les 48 heures, la fausse couche précoce est confirmée.

Quel traitement en cas de fausse couche très précoce ?

Aucun traitement n’est nécessaire après une grossesse biochimique, car le corps expulse de lui-même le produit gestationnel. Vous n’aurez donc pas besoin de faire un curetage ou de vous soumettre à un contrôle spécifique. Cependant, en cas de saignements abondants et de fortes douleurs abdominales, il est recommandé de consulter un médecin ou un gynécologue en urgence. Une fausse couche qui survient précocement n’a aucun impact sur la fertilité.

Même si elle reste une expérience douloureuse, ce phénomène naturel est une preuve de la fertilité de la femme. En outre, les chances pour que vous ayez une grossesse saine après une fausse couche précoce sont très élevées. Si vous suivez un traitement FIV, la grossesse biochimique n’aura aucune incidence sur l’endomètre. Rien ne vous empêche donc de recommencer rapidement un nouveau traitement.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES