Toux et RGO de bébé : l’essentiel à savoir

Mon bébé de 14 mois a un sommeil perturbé

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est l’une des pathologies les plus fréquentes chez les nourrissons de 0 à 2 ans. Il se caractérise par une régurgitation involontaire, sans contraction abdominale. Très souvent bénigne, cette pathologie peut toutefois prendre une forme plus grave, accompagnée de la toux, des sinusites et des otites. Découvrez dans ce guide l’essentiel à savoir sur la toux et le RGO de bébé.

Qu’est-ce que le RGO de bébé ?

Selon des études récentes, plus de 2/3 des enfants de 4 à 5 mois sont touchés par les reflux gastro-œsophagiens (RGO). Il s’agit d’une pathologie qui se manifeste par une remontée involontaire du contenu de l’estomac à travers l’œsophage. Ce reflux gastrique chez les nouveau-nés est principalement lié à leur système digestif qui n’est pas encore mature.

En effet, chez les bébés, le cardia (jonction entre l’œsophage et l’estomac) n’est pas encore complètement en place. Après l’allaitement, une partie du contenu stomacal peut alors remonter dans l’œsophage sans être bloqué par le cardia. L’alimentation des nourrissons étant principalement liquide, cela favorise davantage les reflux. Ainsi, dans la majorité des situations, le RGO reste sans danger pour les bébés.

La toux : un symptôme d’un RGO compliqué chez bébé

Si le RGO est en général bénin, il peut également s’aggraver très rapidement. On parle alors de RGO compliqué. Ce type de reflux gastro-œsophagien (pas forcément externe) s’accompagne de nombreux symptômes :

  • toux,
  • sommeil agité,
  • sinusites,
  • otites,
  • rhinopharyngites…

Lorsque bébé fait un RGO compliqué, les remontées acides parfois invisibles peuvent causer une inflammation persistante de la muqueuse laryngée qui recouvre la gorge. La douleur de cette laryngite chronique va entraîner des pleurs à répétition et un sommeil agité chez bébé. Selon la gravité des reflux gastro-œsophagiens, la sphère ORL peut aussi être touchée. Cela se traduit par les sinusites, les otites ou encore les rhinopharyngites, qui affectent principalement le nez, les oreilles et la gorge. Votre bébé peut ainsi commencer par faire un rhume persistant, malgré les nettoyages des narines avec du sérum physiologique.

Ces différentes manifestations sont causées par les remontées acides qui s’accumulent au niveau des muqueuses œsophagiennes sans être dégagées. Pour tenter de les évacuer et calmer les irritations, votre bébé va alors commencer par tousser.

Le reflux gastro-oesophagien du nourrisson
Le reflux gastro-oesophagien du nourrisson

La toux : signe d’une œsophagite chez bébé

S’il n’est pas traité à temps, un reflux gastrique persistant peut entraîner une œsophagite chez le nourrisson. Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse de l’œsophage, accompagnée d’une douleur plus ou moins forte. La toux du bébé peut aussi être un signe de cette pathologie qui est bien plus grave.

De plus, un nouveau-né qui souffre d’œsophagite va parfois se mettre à pleurer sans raison apparente, à cause de la douleur. Dans une telle situation, il peut être très difficile pour le nourrisson de s’alimenter convenablement. Dès qu’il se met à téter, votre bébé va très vite s’arrêter et commencer à pleurer de douleur. Ce ralentissement de l’alimentation peut causer un retard dans la prise de poids. En fonction de la situation, cela peut entraîner une perte de poids plus ou moins sévère.

Toux et RGO de bébé : les traitements possibles

Vous avez noté des signes de reflux gastro-œsophagiens chez votre nourrisson ? Pour éviter les risques de complication, il est important de recourir à un traitement adapté, le plus vite possible. Il existe différents modes de traitement très efficaces pour soulager votre bébé souffrant. Selon qu’il s’agit d’un RGO simple ou compliqué, il est possible d’utiliser des traitements non médicaux avant une prise en charge par un pédiatre.

RGO de bébé, les traitements non médicaux

En cas de reflux gastriques, certains gestes et astuces simples peuvent permettre de soulager le nourrisson. Il est par exemple conseillé d’entrecouper les allaitements de 3 à 4 pauses. L’idée est de permettre au bébé de faire des rots, afin d’évacuer l’air de son estomac. Après l’allaitement, gardez votre bout de chou à la verticale pendant 2 à 5 minutes, avant de le faire coucher. Vous pouvez également le placer dans une chaise légèrement inclinée vers l’arrière.

Si vous nourrissez votre bébé avec des préparations commerciales, il est conseillé de choisir les formules épaissies avec de l’amidon de riz. Ces types de préparations permettent de limiter le risque des remontées acides. Chez certains enfants, les reflux gastriques sont parfois causés par l’allergie au lait de vache. Dans ce cas, l’idéal est de nourrir bébé avec du lait hypoallergène sur quelques semaines, pour calmer le RGO.

RGO de bébé, les traitements médicaux

Si bébé fait un RGO accompagné de la toux, du rhume et des pleurs à répétition, les traitements non médicaux ne suffiront pas pour corriger le problème. Dans une telle situation, l’idéal est de consulter un médecin spécialiste. En fonction des symptômes et de l’état général de l’enfant, le pédiatre peut être amené à réaliser certains examens cliniques tels que : le TOGD (transit œso gastro-duodénal), l’impédance et l’endoscopie. Sur la base des résultats obtenus après ces sémiologies médicales, le médecin pourra prescrire des traitements adaptés pour soulager votre bébé.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES