Qu’est-ce que la parentalité positive ?

parents livre

Être parent est une grande responsabilité : éduquer un enfant est une chose, mais le faire correctement en est une autre. Il y a différentes manières de prendre soin d’un enfant ou d’un bébé. Quelques méthodes sont préférables à d’autres. En effet, certaines méthodes peuvent s’avérer néfastes pour le développement psychologique de l’enfant, ce qui affectera sa vie future, d’autres contribueront au bon développement de ce dernier. Parmi les bonnes méthodes d’éducation à adopter, on retrouve la parentalité positive.
Dans cet article, nous allons vous guider pour mieux comprendre vos enfants et pour maintenir une relation saine avec eux. Bonne lecture !

La parentalité positive expliquée

Il y a beaucoup de fausses idées reçues à ce sujet, comme le fait qu’il ne faut jamais s’énerver, ni crier, ni réprimander. Les parents restent des humains qui peuvent perdre leur tempérament et ce n’est pas grave tant que c’est modéré.

La parentalité positive implique qu’il faut être dans un état d’esprit assez ouvert qui vous donnera par la suite la possibilité d’assimiler, de comprendre et d’être convaincu que l’enfant ou le bébé n’agira jamais dans le but de vous nuire, et que derrière chaque comportement, se cache un message, une demande ou un besoin. C’est le rôle des parents de chercher à comprendre la raison des « mauvais » agissements de leurs enfants avant de penser à les « corriger », car la mission du parent n’est pas de contrôler ou de dominer son enfant, mais plutôt de le guider et de l’aider à grandir de la meilleure façon possible.

La parentalité positive : des exemples de comportements expliqués

Dans la liste suivante, nous allons vous citer quelques exemples simples afin de vous aider à comprendre votre bébé, votre enfant ou votre adolescent :

  • Un bébé qui pleure ;
  • Un enfant turbulent ;
  • Un adolescent qui se rebelle.

parents jeux

L’explication de chaque comportement

Le bébé ne pleure pas dans le but de vous déranger ou de nuire à son entourage. A son âge, c’est le seul moyen de communication et d’expression dont il dispose. C’est à vous, en tant que parent, de tendre l’oreille et d’essayer de comprendre ce que le bébé réclame : un biberon, une sieste, une nouvelle couche ou autre, même si ce n’est pas toujours évident.

Quant à l’enfant turbulent, vous direz qu’il a la bougeotte et qu’il dérange les voisins. Prenez le temps d’analyser son comportement pour comprendre pourquoi il agit ainsi. Un message simple pourrait se cacher derrière son agissement : maman, papa, j’ai besoin de votre attention et de votre amour, j’existe. C’est exactement pour ça que même si vous lui criez dessus ou le tapez, il reproduira la même chose, car c’est la seule forme d’attention qu’il a pu recevoir de votre part et il pense sincèrement que c’est le seul moyen pour que vous le remarquiez.

La crise d’adolescence peut être mise en cause quand on a un adolescent qui se rebelle, et c’est normal. Cependant, il y a des comportements démesurés et ceci montre simplement que cet adolescent a besoin qu’on le remarque et qu’on prenne le temps de l’intégrer et de lui accorder de l’attention et du temps. Ca pourrait aussi être un appel à l’aide.

A travers ces trois exemples qui comprennent des tranches d’âge différentes, on voit que la parentalité positive commence dès la naissance du bébé et tourne principalement autour de la communication et de la compréhension des besoins et des demandes du bébé ou de l’enfant à travers ses comportements. Pour réussir dans cette voie, il faudra vous munir de bienveillance, de patience et de l’aide de professionnels.

Articles similaires

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES