Découvrez des techniques réussies pour facilement faire roter votre bébé

Le reflux gastro-oesophagien du nourrisson

Le moment où vous nourrissez un bébé nouveau-né représente un instant tout à fait particulier au cours duquel vous tissez un lien affectif intime et une véritable complicité entre vous et votre bébé. Toutefois, ce moment soulève de nombreuses interrogations, particulièrement si c’est votre premier bébé, dont celle de la manière de le faire roter.

Faire roter un bébé ne se résume pas à une simple tape sur le dos. Découvrez ici les différentes techniques pour le faire correctement.

Pourquoi faut-il faire roter un bébé ?

Lorsqu’un nourrisson avale une quantité importante de lait au moment des tétées, il ingurgite en même temps une quantité d’air. Or, pour que ce dernier ne s’accumule au niveau de l’estomac et ne vienne pas perturber la bonne digestion du bébé, il est fortement recommandé de l’aider à le faire sortir.

Faire un rot constitue un mécanisme naturel grâce auquel un bébé peut expulser le surplus d’air qu’il a avalé pendant la tétée. Pratiquement tous les bébés éructent aussitôt après avoir bu ou dans les minutes qui suivent, peu importe que le bébé soit allaité ou nourri au biberon.

Quelquefois, il peut être nécessaire de faire un rot en plein milieu même de la tétée. Dans un tel scénario, le nouveau-né tend à devenir plus agité et paraît inconfortable durant la tétée.

En faisant roter le bébé au cours de la prise de lait, vous lui permettez de faire sortir tout l’air qu’il a avalé afin qu’il puisse poursuivre son alimentation plus facilement.

Techniques faciles pour faire roter un bébé

Quand on est parent, on se pose beaucoup de questions au sujet du rot, on se pose beaucoup de questions au sujet du rot, et ce, parce que c’est la source de nombreuses craintes et fâcheuses suspicions.

Tout parent attend impatiemment ce rot après un repas, avec une certaine lassitude, anxiété, somnolence, épuisement… En somme, tous les états imaginables. Et on est mal à l’aise si le rot ne sort pas ! N’est-ce pas ? Le but actuel est de vous fournir quelques techniques permettant de faciliter à votre bébé l’évacuation de l’air avalé.

Tenir le bébé droit sur votre épaule

C’est la technique la plus communément utilisée dans le monde, car elle est probablement la plus simple à réaliser et offre de très bons résultats.

Pendant ou après une tétée, tenez votre petit dans vos bras et placez sa tête sur votre épaule pendant que vous tapotez le dos. C’est un excellent moyen pour faire roter l’enfant.

Pensez à laisser systématiquement un lange sur l’épaule, de sorte à ne pas devoir vous changer en cas de régurgitation !

Bébé assis avec le dos contre vous

Votre bébé peut être mal à l’aise ou a une tendance à remuer énormément quand vous le placez contre l’épaule ? Ne vous inquiétez pas, il suffit d’asseoir votre bébé légèrement en avant sur votre cuisse, de manière à ce qu’il soit dos à vous. Ce positionnement remplace avantageusement la méthode des épaules.

Pour faciliter l’expulsion de l’air excédentaire, tapotez délicatement le dos de votre bébé.

Bébé couché sur son ventre

Le principe est le suivant : couchez le nourrisson directement sur vos cuisses, à plat, de manière à ce qu’il soit à l’aise. On a deux possibilités :

  • Bébé peut tenir sa tête ;
  • Bébé n’arrive pas encore à tenir sa tête.

Si votre bébé est capable de maintenir sa tête, vous pouvez le coucher confortablement à plat ventre dans la position qui lui convient le mieux.

Sinon, s’il ne parvient pas encore à le faire, il faut veiller à placer correctement la tête sur votre cuisse.

En position, il suffit de masser son dos jusqu’à ce que le bébé éructe.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES