Faut-il laisser pleurer le bébé avant de dormir ?

bebe qui pleure

Pour les jeunes parents, il est parfois difficile de savoir quelle attitude adopter face à certaines situations. De nombreux jeunes parents sont ainsi confrontés à la question de savoir s’il faut vraiment laisser le bébé pleurer avant qu’il ne s’endorme. Bien que certaines méthodes comme la méthode Ferber (méthode du 5-10-15) appuient ce raisonnement, cette pratique peut ne pas être bénéfique pour l’enfant. Faut-il laisser le bébé pleurer avant de dormir ou pas ? Voici toutes les informations sur cette pratique controversée.

Pourquoi le bébé pleure-t-il avant de dormir ?

Avant qu’ils ne grandissent, les bébés sont incapables d’exprimer leur sentiment. Le seul moyen qu’ils ont pour communiquer n’est rien d’autre que les pleurs. La faim, la fatigue, la douleur, l’inconfort… sont autant de raisons qui peuvent les amener à pleurer pour exprimer ce qu’ils ressentent.

Le bébé peut également pleurer avant l’endormissement pour les raisons suivantes :

  • solitude,
  • besoin de sa maman,
  • angoisse provoquée par le silence qui règne dans la pièce,
  • pièce sombre.

Il est important de garder à l’esprit que le nouveau-né a passé environ neuf mois de sa vie dans le ventre de sa mère. À la naissance, son seul repère est cette dernière avec qui il passe la majorité de son temps. Il est donc normal qu’il n’apprécie pas de rester seul dans une pièce, encore plus si elle est sombre. À cela s’ajoute le fait qu’il ne sent plus la présence de sa mère dans la chambre qui peut être une source de stress et d’angoisse pour le nourrisson.

La faim est également un facteur qui peut inciter le bébé à pleurer avant de dormir. Certaines personnes préconisent qu’il faille définir soi-même le moment où l’enfant doit prendre sa tétée. Cela est une très mauvaise habitude, car il revient au bébé uniquement de sentir le besoin de téter et de le faire à sa guise. Ce dernier a un estomac très petit, ce qui fait qu’il a besoin de se nourrir de manière régulière en petite quantité. Si le bébé pleure à cause de la faim et qu’il s’endort par la suite, la probabilité est très forte qu’il ait un sommeil agité ou qu’il se réveille dans peu de temps pour vouloir se nourrir.

pleure de bébé

Pourquoi le bébé finit-il par dormir quand il pleure ?

Naturellement, après avoir pleuré pendant un bon bout de temps, le bébé finit par dormir. Cela peut laisser penser que la méthode qui préconise qu’il faille laisser l’enfant pleurer avant qu’il s’endorme marche. Malheureusement, l’enfant ne s’endort pas parce qu’il a compris qu’il fallait le faire ou parce que son besoin est comblé. Il finit par dormir simplement parce qu’il n’en pouvait plus.

En effet, au moment où le bébé se met à pleurer dans son lit, la partie de son cerveau qui est responsable du décodage du danger s’active. Cette réaction du cerveau active l’hypothalamus qui stimule la production du cortisol, l’hormone du stress. Pour protéger le nourrisson contre ce stress qui augmente, le cerveau produit une grande quantité de substances opiacées telles que la sérotonine et les endorphines. En d’autres termes, on peut dire que le cerveau se drogue lui-même pour ne plus rien ressentir et éviter au bébé de souffrir. Conséquence, l’enfant exténué finit par dormir, mais son niveau de stress reste encore élevé.

Les conséquences de cette pratique sur le bébé

Pour beaucoup, si on laisse le bébé pleurer avant de dormir, il s’endort au bout d’un moment et ne pleure plus les nuits suivantes. Cela est effectivement vérifié, mais attention, si l’enfant ne pleure pas les nuits suivantes, c’est simplement parce qu’il intériorise le stress de l’endormissement. Il se tait et se résigne à faire appel à ses parents, car il sait qu’ils ne viendront pas. En grandissant, l’enfant peut piquer des crises de colère juste pour être écouté ou attirer l’attention de son entourage.

De plus, même si l’adulte ou l’enfant ne se souviennent pas de ces évènements plus tard, inconsciemment cela le marquera profondément. Il peut avoir du mal à gérer ses émotions et son stress au fil des années. Dans certains cas, il peut développer un manque de confiance en soi ou avoir de vrais problèmes à faire confiance aux autres.

Le nourrisson peut également être sujet à des troubles de sommeil, car il associera le sommeil à l’angoisse ou au stress. Dans les cas les plus problématiques, cette pratique peut affecter le lien d’attachement entre l’enfant et ses parents. Laisser l’enfant pleurer seul ne lui enseigne pas à se calmer ou à dormir seul. Cela lui apprend au contraire à compter sur lui-même et à ne plus manifester ses besoins.

Les solutions pour aider le bébé à dormir sans pleurer

Gardez à l’esprit qu’à cet âge, l’enfant n’a pas les capacités de manipuler. S’il pleure, c’est parce qu’il a réellement besoin de vous. En répondant aux besoins de l’enfant lorsqu’il pleure, vous l’encouragez à s’exprimer autrement. Grâce à votre ouverture, le nourrisson apprendra à s’exprimer avec des sons, des gestes et des mimiques. Voici quelques conseils pour aider votre enfant à dormir sans pleurer.

Restez dans la chambre de l’enfant pour qu’il s’endorme

Si votre enfant pleure en voulant dormir, une astuce est de vous asseoir auprès de lui et de poser la main sur lui. L’objectif ici n’est pas de le caresser ni de lui parler. Répétez seulement avec calme et douceur « chut ». Il est très probable que le nourrisson continue à pleurer pendant quelques minutes. Cependant, il est conscient que vous êtes là et ne sera pas angoissé. Durant la nuit, répétez ce même geste chaque fois qu’il se réveille. Assurez-vous qu’il soit bien nourri pendant la nuit.

La nuit suivante, asseyez-vous à ses côtés sans le toucher. Utilisez votre voix pour le rassurer et lui notifier votre présence. Éloignez-vous de lui un peu plus chaque soir. Au cinquième jour, il faut attendre derrière la porte pour lui parler.

Il est possible qu’au moment où vous pensez avoir réussi, le bébé commence par s’agiter. Cela est tout à fait normal, il faudra juste recommencer le processus.

Restez à l’extérieur de la chambre pour aider l’enfant à dormir

Cette astuce consiste à border le bébé puis le câliner en lui souhaitant une bonne nuit. Votre voix doit être aimante et pleine de douceur. Si après avoir quitté la pièce, il se met à pleurer, attendez pendant environ une minute avant de retourner dans la chambre. Montrez-lui de l’affection pour qu’il se calme complètement puis sortez à nouveau de la pièce. Attendez environ deux minutes avant de retourner dans la chambre pour le calmer. Répétez le processus plusieurs fois en ajoutant deux minutes de plus à chaque fois. Si l’enfant rechute après quelques jours, reculez d’une étape et reprenez le processus.

Quelle que soit la méthode choisie, armez-vous de patience et faites preuve de beaucoup d’amour. Essayez au maximum de combler les besoins de votre bout’chou pour mieux l’éduquer et l’aider à s’épanouir.

Articles similaires

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES