Les signes pour reconnaître une mauvaise nounou

mauvaise nounou

Le choix d’une nounou peut susciter de nombreuses interrogations. Cela est tout à fait normal, car malheureusement, la relation entre une assistante maternelle et un enfant peut ne pas être idyllique. De plus, elle peut avoir une influence sur l’éducation et le bien-être de l’enfant. C’est pourquoi il est nécessaire d’être attentif aux moindres soucis qu’il peut y avoir entre ce dernier et sa nounou. Voici quelques astuces qui vous aideront à détecter une mauvaise nounou.

Observez le comportement de la nounou au début

Le comportement de la nounou est un signe avant-coureur de sa bonne foi. Si vous remarquez déjà dès l’entretien que cette dernière :

  • ne s’intéresse pas vraiment à votre bout’chou,
  • est plus intéressée par son argent que par le bien-être de l’enfant,
  • est trop insistante sur l’aspect financier de son contrat et ignore du regard complètement votre enfant.

Si votre nounou montre ces différents signes, il est très probable qu’elle ne soit pas capable de gérer avec bienveillance les caprices du petit.

Vous devez également éviter la nounou qui semble très loquace. En moins de dix minutes, elle vous aurait déjà raconté toute sa vie ou toutes les informations sur ses anciens employeurs. Elle a peut-être l’air sympa, mais la probabilité est très forte qu’elle sera plus occupée à causer avec la voisine que de prendre soin de votre bout’chou.

Si la nounou à l’air nonchalante, fatiguée, crispée ou pire négligée, il est très probable qu’elle ne soit pas la bonne. Les plus petites débordent d’énergies, il leur faut alors une personne assez vivante pour les canaliser ou les aider à mieux se dépenser. De plus, une nounou étourdie et sale causera un réel problème d’hygiène à votre enfant.

Malgré toutes ces précautions, certaines nounous mal intentionnées arrivent toujours à passer les mailles du filet. En ce moment, il est important d’être attentif au comportement de votre bout’chou et de vous mettre dans la peau de l’inspecteur Sherlock Holmes.

Observez le comportement du bébé

Après l’embauche, le comportement du bébé est le premier signe indicateur du type de nounou que vous avez. Si l’enfant semble heureux de voir sa nounou et va facilement dans ses bras, cela est un bon signe. De même si le soir, ce dernier ne se montre pas pressé de partir et reste souriant, vous pouvez déduire que tout se passe pour le mieux.

Cependant, attention ! ce n’est pas parce que l’enfant pleure lorsqu’il quitte sa mère le matin qu’il faut déduire automatiquement qu’il est malheureux avec sa nounou. Gardez à l’esprit que votre bout’chou est très sensible aux séparations. Il ne sera donc pas heureux de se séparer de sa mère avec qui il a tissé un lien unique pour une autre personne. Cependant, si après deux mois, l’enfant continue de pleurer chaque fois que vous voulez le laisser seul avec l’assistante maternelle, il est légitime et même nécessaire que vous vous posiez des questions.

D’autre part, si vous remarquez un changement de comportement radical chez votre bout’chou, cela devra vous alarmer. Par exemple s’il a soudain du mal à s’endormir, il boude, devient capricieux ou manifeste de l’anxiété, sans aucun doute, la relation entre votre bébé et la nounou ne se passe pas bien. En ce moment, l’idéal est d’en parler à la responsable de la Protection maternelle et infantile (PMI) ou du Relais assistance maternelle (RAM). Elle saura mieux vous conseiller et vous orienter.

TV enfant
Comment détecter un problème avec une nounou ?

Discutez avec l’assistante maternelle

Pour le bien de l’enfant, il est indispensable d’établir et de nourrir un bon lien entre la nounou et vous. Pour cela, si vous avez des inquiétudes, n’hésitez pas à questionner cette dernière sur le déroulement de la journée. Est-ce que l’enfant a bien joué ? Était-il de bonne humeur ? A-t-il bien dormi ? Intéressez-vous en ce moment à la manière dont la nounou raconte la journée de votre bout’chou. Si elle raconte avec grand intérêt et avec beaucoup plus de détail, cela signifie qu’elle est très attentive au bien-être de ce dernier. Il peut s’agir du fait qu’il a adoré son repas de midi par exemple, son nouvel intérêt pour la boîte à forme ou ses cris de joie au parc d’attractions en découvrant de nouvelles réalités.

Si au contraire, elle semble évasive ou très hésitante dans ses réponses, cela doit vous mettre la puce à l’oreille. Cependant, ne prenez pas des décisions à la hâte. Répétez l’opération sur plusieurs jours de manière discontinue. Cela permet d’avoir l’effet surprise de sorte que l’assistante maternelle ne soit pas habituée à la question et à vous raconter des histoires pour vous soulager.

Faites des visites surprises

L’objectif n’est pas de débarquer chez vous à n’importe quel moment de la journée et de crier « surprise ! ». Cela ne fera que créer une atmosphère de suspicion qui n’est pas propice à l’établissement d’une relation de confiance. L’idéal est de trouver un prétexte naturel pour revenir à la maison de manière inattendue. Vous pouvez par exemple prétexter d’avoir oublié un document ou votre ordinateur. Si vous avez la possibilité, rentrez un peu plus tôt en prétextant une réunion annulée.

Si votre nounou a l’habitude de promener le bébé au parc, faites une visite surprise. Il ne s’agit pas de vous cacher pour les espionner. Avancez lentement à découvert pour avoir le temps de bien voir si elle est occupée à bavarder avec les autres pendant que votre enfant se morfond dans sa poussette. Dans le cas contraire, vous verrez si elle joue au ballon ou au sable avec votre bout’chou.

Écoutez ce que votre entourage dit à son égard

Heureusement, votre nounou ne passera pas toute la journée à l’intérieur de la maison. Durant ses sorties avec le bébé, elle croisera obligatoirement des voisins, d’autres mamans ou des gardiennes. Alors, pourquoi ne pas essayer d’échanger de temps en temps avec elles ? Sans qu’on ne le sache, les personnes qui nous entourent sont très attentives à nos faits et gestes. C’est au moment où il y a une rupture entre la nounou et son employeur que la majorité d’entre elles décident de parler. Pourquoi donc attendre ce moment pour être alerté qu’il y a un danger qui plane sur la tête de votre enfant ? Sondez donc le terrain en douceur et soyez très attentifs aux remarques de chaque personne. Si vous avez le temps, vous pouvez essayer de converser avec les parents des autres enfants que garde votre nounou.

N’hésitez pas non plus à engager la conversation avec d’autres mamans qui promènent généralement leur enfant au même endroit que l’assistante maternelle. Si tous les avis sont presque identiques et positifs, vous pouvez avoir le cœur tranquille.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES