Quels sont les causes et les traitements d’un écoulement du téton ?

Liquide qui sort du téton par pression : pourquoi et que faire ?

L’écoulement mammaire par pression ou non chez la femme qui n’est pas enceinte ni allaitante est un fait anormal dont les origines peuvent être nombreuses. Pour soulager la patiente, il est important de localiser ses origines et de prescrire le traitement adéquat. Quelles sont donc les origines du liquide qui sort du téton par pression ? Comment traiter un tel phénomène ? Éléments de réponses dans cet article.

Qu’est-ce que l’écoulement mammaire ?

Un écoulement mammaire est une perte de liquide à travers un ou plusieurs canaux du mamelon. Il peut être spontané ou provoqué par une pression du téton. Le terme médical convenable pour le désigner est la galactorrhée. La galactorrhée est donc un écoulement mammaire anomal qui présente une couleur blanche et un aspect laiteux. Elle peut être bilatérale et donc se manifester au niveau des deux seins.

Chez la femme, on parle plus spécifiquement de lactation qui équivaut à un écoulement mammaire hors grossesse ou en dehors de la période d’allaitement. Bien que ce soit rare, il est aussi possible qu’on le constate aussi chez les hommes.

Quelles sont les causes des écoulements du mamelon ?

Quelles sont les causes des écoulements du mamelon ?

Lorsque l’écoulement a lieu à travers un seul sein, il est probable que ce soit une pathologie qui ne touche que ce canal lactifère. Il peut alors s’agir d’une tumeur non cancéreuse (bénigne) ou au contraire d’une affection maligne.

Par contre, une cause externe comme une tumeur hypophysaire ou la consommation de médicaments peuvent entraîner une perte de liquide au niveau des deux seins. Les causes les plus fréquentes d’un écoulement chez une femme sont entre autres :

  • Une tumeur bénigne dans le canal lactifère ou papillome intracanalaire ;
  • Une dilatation des canaux lactifères ou ectasie galactophorique ;
  • Une modification fibrokystique ;
  • Une infection ou un abcès mammaire.

Le papillome intracanalaire est considéré comme la plus courante des causes d’une perte de liquide au niveau des tétons. Outre ces causes, certaines autres sont moins courantes. Pour la plupart, elles boostent la production de lait chez les femmes qui ne sont pas en état.

Le taux de prolactine, l’hormone qui stimule la production du lait maternel se trouve alors très élevé. Pour terminer, il faut noter que quelques médicaments peuvent entraîner les mêmes effets et que seulement 10 % des cas sont en rapport à un cancer.

Quels sont les risques de complication de la galactorrhée ?

L’écoulement du téton peut se révéler être d’une grande gêne au quotidien. Dans la plupart des cas, la galactorrhée se fait persistante et s’accompagne même de plusieurs autres symptômes. Ainsi, chez la femme, la perte de liquide peut être suivie de :

  • Une aménorrhée : absence de menstruation ;
  • Une oligoménorrhée : des règles peu abondantes ;
  • Une spanioménorrhée : un allongement des jours séparant les règles.

Les signes qui peuvent accompagner une galactorrhée chez l’homme sont :

  • Des céphalées ;
  • Des troubles de la vision ;
  • Une perte d’énergie de libido ;
  • Des troubles de l’érection.

Quelle démarche faut-il observer ?

Le traitement de la galactorrhée nécessite une consultation médicale afin de déterminer avec précision l’origine de la pathologie. En effet, le traitement à mettre en place dépend de la cause détectée. Ainsi, un traitement médicamenteux peut être prescrit pour corriger les troubles hormonaux et traiter l’infection avec des antibiotiques.

Il est par ailleurs possible de recourir à la chirurgie lorsque le patient présente un cas de kystes ou d’abcès. Pour terminer, il est possible de recourir à une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES