L’hygiène de bébé : les bons soins et les bons gestes au quotidien

Bien qu’étant un événement merveilleux, la naissance d’un enfant apporte un lot de responsabilités. L’une des plus importantes est de veiller à l’hygiène du nourrisson. Ce dossier fait le point sur les bons soins et les bons gestes à adopter au quotidien pour ce faire.

La routine du bain : les bases de l’hygiène de bébé

Le bain est fondamental pour maintenir une hygiène optimale chez un bébé. Il lui permet de se sentir propre et confortable. C’est en plus un moment privilégié de détente et de complicité avec le tout petit. Toutefois, il n’est pas nécessaire de lui donner un bain quotidien, surtout dans le cas où sa peau serait irritée ou sèche. Une à deux fois par semaine suffisent, sous réserve de nettoyer régulièrement ses parties intimes, ses pieds, ses mains, son cou et son visage.

Pour préparer le bain de bébé, on doit veiller à ce que la température de la pièce soit comprise entre 22 et 24 °C. Il faut aussi s’assurer d’avoir à portée de main tout ce qui est nécessaire :

  • baignoire adaptée,
  • thermomètre de bain,
  • savon doux ou surgras,
  • serviette,
  • couche propre,
  • vêtements…

Une fois que l’on est prêt, on doit remplir la baignoire d’eau tiède. Il y a lieu ensuite de vérifier que la température se situe entre 36 et 37 °C en utilisant un thermomètre ou son coude. On doit s’abstenir de laisser le nourrisson seul dans l’eau, même pour quelques secondes.

Pour laver bébé, on doit commencer par son visage à l’aide d’un coton imbibé d’eau ou de sérum physiologique. Ses yeux, son nez, sa bouche et les plis du cou doivent être nettoyés délicatement. On peut ensuite passer à son corps en utilisant la main ou un gant de toilette, avec un peu de savon. Les mouvements à réaliser doivent être le plus doux possible et circulaires. Il faut insister sur chaque zone où la saleté peut s’accumuler : aisselle, nombril, genou, pied… Bébé doit être rincé soigneusement en vue de débarrasser tout résidu de savon qui pourrait l’irriter.

La dernière étape s’articule autour du lavage des cheveux. Ici, on doit faire attention à ne pas mettre de l’eau dans les yeux du tout petit. Il convient d’avoir recours à un shampoing doux pour bébé et de masser avec précaution le cuir chevelu. On n’a plus ensuite qu’à rincer abondamment et à sécher délicatement les cheveux du nourrisson avec une serviette.

Pour sortir l’enfant du bain, on doit l’envelopper dans une serviette éponge adaptée. On doit s’assurer que sa tête est bien couverte. Il faut ensuite le sécher, en tamponnant avec douceur sa peau, sans frotter. Les plis ne doivent pas être oubliés, car s’ils sont humides, ils risquent d’être irrités. Si bébé a la peau sèche, on peut l’hydrater à l’aide d’une crème spécialement formulée pour les nourrissons. Après, on n’a plus qu’à l’habiller avec des vêtements confortables et propres.

Les soins du visage à appliquer pour bébé

Le visage d’un bébé est très délicat et requiert des soins spécifiques. Il est recommandé d’utiliser une lingette humide douce ou un coton imbibé d’eau bouillie tiède pour le nettoyer. On doit faire l’impasse sur le savon qui risque d’engendrer un dessèchement excessif. Si l’on souhaite savoir que faire en cas d’acné chez le nourrisson, on peut demander conseil à son médecin. Il pourra conseiller les parents et les orienter vers un traitement adapté si nécessaire.

Pour nettoyer les yeux du tout petit, l’usage d’un coton imbibé de sérum physiologique ou d’eau bouillie tiède est préconisé. Il y a lieu de le passer délicatement sur les paupières, du coin interne vers le coin externe. Il est conseillé d’utiliser un coton pour chaque œil afin d’éviter la propagation de germes. Si le nourrisson a les yeux rouges ou collés, on doit consulter immédiatement son médecin, car il peut s’agir d’une conjonctivite.

Un coton-tige ou une compresse roulée en forme de cône est nécessaire pour nettoyer délicatement les narines de bébé. On doit toutefois faire attention à ne pas aller trop profondément. Il est aussi possible de lui instiller quelques gouttes de sérum physiologique dans chaque narine. Le but est de fluidifier les mucosités et d’en faciliter l’évacuation. En cas de nez bouché, on peut faire usage d’une mouche-bébé ou aspirer les sécrétions nasales à l’aide d’un appareil dédié à cet effet. On ne peut utiliser du spray nasal que sur prescription médicale.

Pour ce qui est des oreilles, il faut les nettoyer tout en douceur avec de la compresse roulée en forme de cône ou du coton-tige. On doit notamment agir sur le pavillon ainsi que sur le bord de l’oreille du tout petit. Il ne faut en aucun cas aller dans le conduit auditif au risque de fragiliser le tympan ou de former un bouchon de cérumen. Dans l’éventualité où le nourrisson aurait des oreilles sales ou qui sentent mauvais, il est conseillé de consulter son médecin puisqu’il peut s’agir d’une otite.

Le nettoyage de la bouche se fait au moyen d’une compresse ou d’un coton imbibé d’eau bouillie tiède. Il faut agir tout doucement sur les gencives, la langue et le palais de bébé, en faisant attention à ne pas le faire vomir. On peut également avoir recours à une brosse à dents souple et qui se prête à son âge, ainsi qu’une infime quantité de dentifrice formulé spécialement pour les nourrissons. En cas de lèvres gercées, on peut appliquer un baume hydratant, sans colorant ni parfum.

L’hydratation : une partie importante de la routine

La peau d’un nourrisson est très fine, fragile et perd facilement ses lipides ainsi que son eau. Elle est plus sensible au dessèchement, aux infections, aux irritations… L’hydratation est donc cruciale pour sa bonne santé.

Elle doit s’opérer quotidiennement pour renforcer et protéger la peau de bébé. On peut, pour cela, appliquer une crème hydratante spécialement formulée pour les nourrissons et adaptée au type de peau à hydrater (sèche, normale, atopique…). Pour ce faire, on doit masser tout en douceur le tout petit sur tout son corps, en insistant sur les zones les plus exposées : visage, extrémités… Les produits trop parfumés, colorés ou alcoolisés sont à éviter, car ils pourraient être irritants ou allergisants. Il convient plutôt d’opter pour les soins hypoallergéniques, testés sous contrôle pédiatrique et dermatologique.

Une bonne hydratation cutanée passe aussi par l’optimisation de l’alimentation de l’enfant. Ce dernier doit boire suffisamment d’eau, surtout en cas de forte chaleur, de diarrhée, de fièvre. On peut également lui donner des jus de fruits, des soupes, des tisanes en fonction de ses goûts et de son âge. On doit éviter les boissons gazeuses, sucrées ou caféinées qui sont déconseillées pour les bébés.

Comment prendre soin des cheveux de bébé ?

Les cheveux de bébé sont encore très fragiles et fins, et requièrent des soins adaptés. Il n’est pas nécessaire de les laver quotidiennement, sauf s’ils sont gras ou très sales. On peut faire usage d’un shampoing ultra doux adapté à l’âge du tout petit et sans larmes. La première étape consiste à mouiller ses cheveux avec de l’eau tiède et à appliquer une noisette de shampoing.

Vient ensuite le massage du cuir chevelu qui doit se faire avec précaution, en réalisant des mouvements circulaires. Après, il faut rincer abondamment en inclinant en arrière la tête du tout petit afin d’éviter que l’eau ne coule sur son visage. Le séchage doit se réaliser délicatement à l’aide d’une serviette, sans frotter. Il est possible d’opter pour un sèche-cheveux à condition de le régler à basse température, de l’utiliser à bonne distance et d’éviter de diriger le flux d’air vers les yeux.

Quant au démêlage, il doit s’effectuer au moyen d’un peigne à dents larges ou d’une brosse douce. On doit procéder par petites sections, en commençant par les pointes, et s’abstenir de casser ou de tirer les cheveux. On peut également appliquer un après-shampoing hydratant, spécialement conçu pour les bébés. Ce produit facilite considérablement le démêlage tout en nourrissant les cheveux.

Le coiffage, pour sa part, doit s’opérer à l’aide d’accessoires adaptés : élastiques souples, barrettes, bandeaux… Ces derniers ne doivent pas trop serrer le cuir chevelu et ne risquent pas de blesser l’enfant. On peut aussi utiliser une brosse à dents afin de discipliner simplement les cheveux du nourrisson. Le placage des baby hair à l’esthétique souhaitée se fait avec un peu de cire ou de gel adapté.

On peut couper les cheveux du nourrisson soi-même ou faire intervenir un coiffeur professionnel. Cela doit se faire au moment où le tout petit est calme. Il doit être installé confortablement, avec un livre ou un jouet pour le distraire. Si l’on souhaite agir soi-même, il y a lieu d’humidifier légèrement les cheveux de bébé avec un gant de toilette ou un brumisateur. Ensuite, il faut les couper avec des ciseaux adaptés, en suivant la forme de sa tête. On doit s’interdire de couper trop court au risque d’irriter le cuir chevelu ou de le rendre sensible au froid.

Ce qu’il faut éviter pour maintenir une hygiène irréprochable

Les produits trop agressifs et inadaptés sont à éviter. Citons notamment ceux qui sont chargés de parfums, d’alcool, de colorants, de même que les savons antiseptiques, les shampoings antipelliculaires ou les lotions astringentes. Il faut privilégier les articles hypoallergéniques, doux, testés, surgras ou hydratants. Les produits trop riches sont également à exclure (huiles, beurres végétaux). Ils pourraient rendre trop gras ou trop sales les cheveux de bébé. Si leur usage est indiqué (cheveux trop abîmés ou trop secs), il doit se faire avec parcimonie.

Il faut en outre éviter les coiffures trop serrées (tresses, chignons, queues de cheval…). La raison est qu’elles pourraient casser les cheveux ou tirer sur le cuir chevelu. On doit plutôt opter pour des coiffures lâches et simples qui laissent les cheveux respirer. Et comme déjà évoqué, un bain quotidien n’est pas nécessaire, surtout durant les premiers mois.

Articles similaires

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives LE REPERE DES PIRATES